Conseils


 

Général

En date du 14 juin 2017, le décret wallon datant de 2010 a été abrogé. Que cela signifie-t-il pour le voyageur? Pour l'agent de voyage?

La lettre du Commissariat Général au Tourisme Wallon vous en dit plus ici.

Règlement sur la protection des données générales (GDPR - Protection des données - Règlement général. Mise en application mai 2018. Prenez les devants !

Ce règlement vise à assurer une harmonisation des différents pays européens concernant la protection des consommateurs par rapport au traitement de leurs données à caractère personnel et la libre circulation de celles-ci.

Première étape : l’historique et un premier pas pour vous préparer à ces changements.

Partie 1 : Historique du GDPR.

La directive (directive européenne 95-46-CE) est entrée en vigueur en 1995.

Internet n'avait alors pas la place qu’il a aujourd'hui : seul 1% de la population européenne l’utilisait alors; les plates-formes tels que Google et Facebook n'existaient pas, moins encore les applications mobiles que nous connaissons aujourd'hui dans nos smartphones.

En 2012, une nouvelle proposition de loi sur la protection des données des personnes voit le jour au niveau européen.

Le 17 Décembre 2015, le texte final est approuvé par le Parlement européen.

Le texte fut publié le 4 mai 2016 dont voici la synthèse.

Le 25 mai 2018, la loi nationale écrite sur base de la directive européenne entre en application. Chaque pays doit avoir adapté la directive au plus tard le 8 mai 2018. Deux ans donc pour que tous les acteurs appliquent ce qui leur est demandé dans ce texte.

Il s’agit d’une directive générale pour toute entreprise en contact avec des clients. Ceci ne s’applique donc pas uniquement dans le secteur du voyage.

Il est pourtant temps de nous y pencher pour notre secteur.

Comment vous, agents de voyages, devez-vous vous adapter à ces nouvelles exigences légales? L’obtention, le traitement, la gestion la sécurisation des données de vos clients…Que devez-vous faire et quelles sont vos responsabilités ?  

Partie 2: Les 2 premières étapes.

1 - Assurez-vous d’abord que tous les acteurs clés et les décideurs de votre organisation aient connaissance de ces changements à venir et du délai butoir. Pour les plus courageux, lisez le règlement !

2-Archivez dès à présent toutes les informations personnelles de vos clients (B2B et B2C) ET de votre personnel (données stockées en ligne et sur papier).

Pour une bonne méthode d’archivage, posez-vous les bonnes questions:

• Quelles données avez-vous? (Pensez non seulement aux données personnelles, mais aussi familiales, les loisirs, les centres d'intérêt, leur historique de voyage, toute information financière dont vous disposez, le comportement de la recherche en ligne de vos clients, des informations sur la composition de leur ménage et de leur l'environnement de travail, etc ...)

• Comment sont-elles actuellement stockées?

• Comment sont-elles utilisées? Ex : pour le suivi du dossier de voyage, pour les envois directs à partir de votre propre organisation, par la vente à des tiers pour des envois postaux directs, etc ...)

• Comment sont-elles protégées (si elles le sont)? Avez-vous une copie permanente de ces données ?

• Quelle procédure serait mise en place en cas de problème dans votre agence? (Vol de votre ordinateur, incendie, etc ...).

 

Si le transporteur aérien n’est pas en mesure de prouver que le passager a été informé de l’annulation de son vol plus de deux semaines avant l’heure de départ prévue, il est tenu de verser l’indemnité prévue par le règlement.

https://curia.europa.eu/jcms/upload/docs/application/pdf/2017-05/cp170051fr.pdf

VILLES EUROPÉENNES : toutes les zones de basses émissions, les prélèvements kilométriques et les restrictions d’accès en un coup d’œil

Dans le cadre des “villes les plus agréables à vivre”, de plus en plus de villes imposent des restrictions afin de pouvoir mieux gérer les aspects de qualité de l’air, de nuisances sonores et de congestion. Les zones de basses émissions (L.E.Z.) poussent comme des champignons et il devient de plus en plus difficile pour les chefs d’entreprise d’en garder une vue d’ensemble.  Le site internet http://urbanaccessregulations.eu/, un projet lancé à l’appui de moyens de financement européens, entend remédier à cette situation. Sur ce site, on trouvera un aperçu des L.E.Z., des péages, et autres... Le site internet prévoit divers filtres, de sorte à pouvoir procéder à une recherche ciblée. I comprend également un planificateur d’itinéraires dans lequel il est possible d’introduire ses différentes destinations. Celui qui s’inscrit sur ce site reçoit les dernières mises à jour par voie d’un système d’alerte. Un outil pratique pour planifier les voyages à travers l’Europe.

 

http://urbanaccessregulations.eu/,

Légal

L'agent de voyage  a une obligation d'assister son client avant - pendant et après le voyage.

Lorsque l'agent est l'organisateur du voyage, le client s'adresse à lui pour déposer sa plainte. L'agent est responsable de la bonne issue de cette plainte auprès de ses prestataires.

Lorsque l'agent de voyage est intermédiaire de voyage (il a vendu un package à son client), il doit assister son client à introduire la plainte auprès du Tour Operateur qui a organisé le voyage. La plainte doit donc venir du client, mais l'agent de voyage communique cette plainte au TO.

Le sujet est abordé dans l'article 27 de la loi du 16 février 1994 régissant le contrat d'organisation de voyage et d'intermédiaire de voyage.